en cours de création...



Bienvenue sur Plump an' Pretty



Me voici de retour avec un nouveau blog.
Le premier, Chronica, ne correspondant pas à ce que je souhaite publier ici, je crée un nouveau blog: Plump an' Pretty.



Donc, je me présente: je suis... une anonyme comme tant d'autre.
Et comme beaucoup, je me bats contre mes kilos.



Pour la petite bio:
J'ai passé une enfance sans soucis de poids.
Par contre, en 3° (à 14 ans), gros chagrin d'amour. Et me voilà à rester enfermée à la maison, à grignoter, grignoter, grignoter, sans beaucoup d'activités extérieures donc de dépenses caloriques.

Et les kilos se sont installés.
Je ne sais plus combien. A l'époque, je ne me pesais pas.
Je me souviens quand même, qu'à un moment donné de mon adolescence, je pesais dans les 9OKg.

Au lycée, même topo: grosse et mal dans ma peau.
Etant petite, les kilos en trop se voient beaucoup plus que sur une personne grande.
A moi les moqueries et compagnie.
Le désert affectif cette période, que ce soit familiale ou amoureux.

Après le lycée, un bon passage à vide avec chômage et tutti quanti.
Dépression: je suis grosse, personne ne m'aime etc.
Et enfin, le bout du tunnel: un psy.

Eh oui!
Ras le bol des "les psy, c'est tous des charlatans", "les psy c'est pour les fous", "les psy, c'est un phénomène de société, c'est pas pour nous" etc etc...
Moi, le psy, il m'a sauvé!
Il m'a aidé à m'aimer, à aimer les autres, à les comprendre, à prendre ma vie en main.
Les mots étaient tellement simples, et pourtant, les entendre d'un professionnel de santé, ils prenaient un sens tout nouveau.
Parce que j'en connais beaucoup qui me sortent: "mais, je sais ce que j'ai, à quoi ça me servirait un psy?!". Ben ceux là, ils sont pas sortis de la m**** !! Parce qu'on ne sait jamais exactement le pourquoi du comment, et nous avons toujours besoin d'un miroir (le psy) pour nous renvoyer ce que nous savons, pour mieux le comprendre...

Bon enfin bref... le début du bonheur pour moi.
Je me sens mieux dans ma peau et sans rien y faire vraiment, je maigris.
Enfin si, j'y ai fait quelque chose: comme j'étais meiux dans ma peau, j'ai arrêté de stresser donc de grignoter, je suis sortie plus, j'ai recommencé le sport etc etc. Et pour moi à ce moment là, aucun problème pour me dire "non, je ne me gave d'un paquet de gateaux au chocolat, j'en ai pas envie".

Le début d'une nouvelle vie...

Sauf que, comme tout le monde, ma vie n'est jamais toute rose et toute tracée...

Je rencontre donc mon futur mari (et oui, même à moi, ça m'est arrivé!!).
Je quitte ma petite vie bien tracée, la famille, les amis, le boulot, les endroits que je connais.

Et c'est reparti pour une période de galère...
Timide maladive que je suis, impossible de m'intégrer à ma nouvelle: j'ai peur de sortir, de rencontrer des gens, de faire de nouvelles choses etc.
Mon ami amoureux, pour m'aider, m'invite au resto (très souvent).
J'y prends goût!
Et bien sûr, mon corps aussi: les kilos s'installent.
Comme j'ai arrêté le sport (piscine, aviron, course), ils débarquent assez vite.
1 an = 3OKg en plus.
Si si, c'est vrai! Après tout, ça ne fait que 2.5Kg en plus par mois. On les voit pas vraiment s'installer.
Mon mari n'étant pas très sportif (en tout cas, des mêmes sports que moi), ben le laissez-aller s'installe...
Me re-voici donc à 8Okg...

En réalité, je m'en fait pas vraiment. Mon mari m'aime comme ça, et je suis quand même bien dans ma peau, c'est le plus important .
Mais voilà, ce qui devait arriver arriva: un bébé.
Je prends 1OKg pour ma grossesse. Nickel chrome.
Comme je suis hyper motivée, dès le début, je n'ai envie que de légumes verts, fruits frais et tout ça.
Si on me dit McDo, la nausée me monte direct.
J'en profite, je mange que des bons trucs.
Bébé arrive. Toujours dans mon élan motivée, je perds tout mes kilos voire un ptit peu plus.
Je retombe donc vers 78-8Okg. Je me sens un peu mieux dans ma peau, mon visage s'est affiné, je me trouve plus jolie.
Mais bon voilà, 18 mois d'effort intense ça se paie: je craque.
J'en ai marre de faire attention, et je me dis que maintenant, je peux me laisser un peu aller sans conséquence.
Erreure: + 1OKg.
Retour à la case départ...

Bébé 2 pointe le bout de son nez. Ô surprise!
Ben oui, mais quand même + 8Kg pour ma grossesse.
Et là, sur la balance, je me dis: "hors de question que je passe la centaine !!"
Après maintes et maintes efforts, je me maintient tant bien que mal à 98Kg.
Janvier 2OO8, je prends mon courage à 2 mains: je me mets au régime (beurk, qu'est-ce que j'aime pas ce mot ! )
Mais c'est décidé, je fais le régime Dukan.
C'est un régime qui me convient (j'adore la viande) et je ne le trouve pas dangereux.
Je perds 6Kg très facilement dans le mois.
Malheureusement, 1 semaine de relâche et je n'ai pas réussi à reprendre le régime

Me voici donc avec 92Kg et des broutilles.
Le temps passe, je suis rongée de fringales permanentes.
Que ce soit sucré ou salé, je mange tout!

Aujourd'hui, mon poids est de 96.4OOKg...





Tag(s) : #Présentation